Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 05 novembre 2008

CHANGE

CHANGE.png

Symbole historique, réves devenu réalité, il y a bien sûr un peu de cela ce matin dans l'esprit et le coeur de milllions d'hommes et de femmes aux état unis et au delà. L'amérique relève la tête ! Pas une amérique de combats entêtée, pas une amérique rétrograde et béliqueuse, ... Non, une amérique fière de sa jeune histoire, fière de sa confiance profonde qu'en la jeunesse peut renaître l'espoir, que les idées de liberté qu'elle chérie ont déjà tant apportées au monde.

L'amérique semble prendre conscience aujourd'hui que les défis sociaux, environnementaux, géopolitiques du XXI siècle ne peuvent trouver de réponse que dans un dialogue avec l'ensemble des nations et des peuples du monde. En se proclamant, aujourd'hui unie, par déla les différences éthniques, réligieuses, sociales et idéologiques; la nation d'Abrahm Lincoln, de Teddy Roosvelt, de Martin Lutther King et des millions d'hommes et de femmes ayant croyance singulière dans capacité de chacun à s'inventer un avenir meilleur, l'amérique se donne une chance de se relever. L'amérique a beaucoup a donner au monde, mais peut être qu'au aujourd'hui, l'amérique a enfin compris que le monde a encore plus a lui apporter.

Mais ne nous y trompons pas, les Etats unis sont et demeuront une nation de combats. Sortir de l'ornière de la crise, conserver sa place parmi les leaders dans le concert des nations, certe en renonçant à sa fascination pour l'hégémonie, mais en conservant une volonté farouche d'être un grand compétiteur, passera probablement par une certaine forme de protectionnisme économique, par une défense acharnée de ses intérêts partout sur la planête. Près a relever les defis d'une globalisation qui devra être plus juste socialement, qui devra être plus respectueuse de la planète, l'amérique doit trouver face elle des interlocuteurs aussi ambieux qu'elle. Les vieux pays issus d'un vieux continent, les nations millénaires qui s'éveillent, un sud en prise avec les difficultés du quotidient mais qui aussi sait aussi faire preuve d'un dynamisme et d'une volonté exceptionnels de s'en sortir et de se construire, tant pour ce qui concerne l'Afrique que pour ce qui est de l'Amérique Latine; ne peuvent se contenter de voir et de suivre un modéle sociale unique globalisé, standardisé, se mettre en place.

Les américains accepte désormais de trouver face à eux des compétiteurs, les suiveurs ne doivent pas s'y tromper, c'est en s'affirmant avec ses singularités, ses particularismes, dans le respect des autres, que chaque culture, chaque modèle sociale, pourront trouver leur place dans la nouvelle donne mondiale du XXI siècle. L'europe notamment ne peut et ne doit pas renoncer a défendre ses valeurs ! Un modèle social respectueux des plus faibles, qui puise dans la richesse inouie de son histoire, de ses arts, de sa philosophie, de sa capacité quasi unique d'apprendre par l'absraction afin d'appréhender les problèmes du monde est une richesse non négligeable pour l'humanité. Soyons capable, nous aussi, de moderniser notre modéle social dans le respect de ses valeurs, de proclamé notre message au monde, pas pour vouloir l'imposer, mais que pour ceux qui le veulent puissent l'entendre. OUI, nous le pouvons, OUI nous le devons.

Joffrey CHOUELA