Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 15 mars 2009

0 fois 0 égal la tête à gogo !

Lundi 16 mars sera lancé par la Française des Jeux (FDJ) un nouveau jeu de tirage baptisé Oxo offrant une double possibilité de gain : la première au moment de la validation, la seconde lors du tirage.

ticketoxo.png

Baptisé Oxo, le nouveau jeu de tirage quotidien sera symboliquement présenté aux joueurs le vendredi 13 mars dans les 20.000 points de vente de la FDJ, équipés d'un terminal de prise de jeu, quatre jours avant le premier tirage.

Une mise minimum de 2 euros - tout comme le Loto ou l'Euro Millions- permettra de cocher un numéro de 1 à 6 dans chacune des neuf cases de la grille. Simultanément à la validation, un premier tirage permettra de gagner éventuellement une cagnotte de 100.000 euros, avant le tirage du soir doté d'une cagnotte de 500.000 euros.

Ce jeu vise à répondre à une double demande des joueurs : "La réponse immédiate pour un gain lors de la validation et le plaisir de l'attente du tirage du soir". Les détaillants de la FDJ le présenteront un vendredi 13, considéré comme un jour de chance pour les joueurs, dit-on à la FDJ.

L'Oxo est le dernier né des jeux de tiragede la FDJ après l'inusable Loto crée en 1976, le Keno, le Joker + et l'Euro Millions qui fêtera le 6 mars ses cinq ans avec un cagnotte de 100 millions d'euros. Sans compter le Rapido, premier jeu de la FDJ en 2008 (1,798 milliard d'euros de chiffre d'affaires).

La FDJ a enregistré un chiffre d'affaires de 9,306 milliards d'euros en 2008 (-1,1% par rapport à 2007), les jeux de tirage et de grattage (les trois quarts de son activité) progressant de 0,9%. Le Loto a augmenté son chiffre d'affaires de 5,4% et l'Euro Millions de 14,6%.

Ce que cela m'inspire : "Ils sont forts à la FDJeux, ce sont vraiement des as du marketing ! La promesse de gain sous tendu par le nom du nouveau jeu est pourtant clair 0 x 0 ..., je ne sait pas pour vous mais pour moi ça fait Zéro. Les joueurs compulsifs et les réveurs de plus en plus nombreux en cette période de contexte économique difficile ne manqueront certainement pas, la FDJeux n'est pas près de connaître la crise, il y a là une forme d'ironie insuportable !"

18:57 Écrit par joffrey dans COMMUNICATION | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.